Intouchables

Réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache
Avec François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny...
Genre : Comédie

Résumé : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.

Critiques presse : " "Intouchables" est une comédie qui concilie l'inconciliable, le riche et le pauvre, l'invalide et le bien portant, le placide et le vanneur, l'esthète et le profane. C'est un récital de bons mots (...), un déluge d'impertinences (...), un festival de tubes (...)" Première

"Malgré un sujet casse-gueule, "Intouchables" s'avère un vrai beau film, qui nous fait passer du rire aux larmes. Tenons nous le "Rain Man" français" Filmactus

"Hélas, dès qu'on entre dans les détails de cette relation douce-amère entre représentants de milieux opposés, racaille de banlieue contre grande bourgeoisie, on tombe dans les clichés grossiers." L'Humanité
 
"Un canevas de soap TF1 épicé d'humour Canal, c'est donc la formule, formatée jusqu'au délire, de ce film assez repoussant." Les Inrockuptibles

Récompenses : -
Festival International du film de Tokyo 2011 : Meilleur acteur (Omar Sy, François Cluzet) et Tokyo Sakura Grand Prix (Eric Toledano et Olivier Nakache).
                       
- Label des spectateurs UGC 2011
                       - Coup de coeur des cinémas Gaumont Pathé
                       - Lumière sur ... By Kinepolis


Mon Feedback /!\ SPOIL

Ca faisait des jours et des jours que j'entendais partout (tv, proches, critiques) qu'Intouchables était un film grandiose, marrant, super, giga fun, kif kif d'la bombe etc. Et comme d'habitude j'avais très peur de le voir (peur de la déception voyez-vous). Peur aussi que ce soit comme tous ces films à l'amitié improbable. Des films très sentimentaux, qui nous font nous apitoyer sur le sort de ces (pauvres) protagonistes. Ces films qui ont une morale forte (bien que bateau) : Aime ton prochain, qu'il soit noir, blanc, gris, jaune, handicapé, trisomique, gros, maigre, roux, de droite ou qu'il écoute du Chimène Badi…
Voilà pour faire simple j'avais peur que ce soit un énième remix des Puissants ou encore The Blind Side.
Et bien QUE NENNI jeune pourceau ! Intouchables est tout sauf un confessionnal pour personnes "différentes". Pas de pitié dans ce film (Han ! Mais alors c'est cruel ?!). Mais bien sûr que non gourdasse. Le film est tourné à la dérision, et la clé du scénario est l'humour, définitivement.
Et ça faisait longtemps que je n'avais pas ri comme ça devant un film. J'crois même que c'est LE film qui m'a fait le plus rire. Et paradoxalement, toute cette mise en scène burlesque est tellement touchante, qu'on risque d'en chialer (bah quoi… ?).
On m'avait dit que le film était long à démarrer… Je n'ai pas trouvé (à part qu'au début on ne sait pas trop où on veut en venir, m'enfin..)
Tout de suite on rit et on est charmé par le jeu d'acteur d'Omar Sy dans un premier temps.
Tout le monde connaît sa bonne humeur naturelle et son rire communicatif. Bah j'vais vous dire, c'est un gars qu'on prend plaisir à regarder jouer. Il joue avec une simplicité déconcertante, légère et naturelle. C'est du Omar tout craché et c'est génial de le retrouver dans ce film.
Autre personnage phare : François Cluzet. Je connaissais déjà le personnage et le jeu d'acteur (L'Adversaire, Janis et John, La vérité ou presque, Ne le dis à personne, entre autre…).
Bah mon avis est un peu mitigé en fait. Je ne nie pas le fait qu'il joue très bien. Mais j'ai l'impression que le VRAI héros du film reste Omar Sy. Et du coup, ça écrase un peu le rôle de Cluzet. Alors, oui il est touchant, son jeu est pur et il m'a tiré ma petite larme. Mais (et à la différence d'Omar), je me dis qu'un autre aurait pu le faire. C'est en ce sens que j'ai du mal a porter une critique sur son rôle.
Mais à la limite, peu importe. Le film dans son ensemble est une réussite et une vraie merveille !
Le scénario est intelligent, extrêmement bien construit. Dans Intouchables, on ne s'encombre pas de flash backs ou de détails superflus qui pourraient parasiter le film. On va à l'essentiel et on ne s'ennuie pas une seule seconde. Au final, on ressort de la salle de ciné en relativisant beaucoup de choses. En remettant en cause le sentiment de pitié qu'on peut avoir vis à vis de certaines vies brisées, mais sans grosse propagande moralisatrice derrière. Et mises à part toutes les émotions que j'ai prise en plein face lors de la séance, j'ai aimé le sentiment de légèreté de l'après film (Vandamme sors de mon corps !)
Allez quand même un point négatif : C'est quoi cette affiche tout droit sortie d'un tract distribué devant les facultés à des étudiants crédules ? Ca fait un peu "Je m'engage... J'aide mon voisin étranger" (si vous regardez la tronche d'Omar). En revanche si vous êtes plus fixé sur la tête de Cluzet ça fait un peu "Etudiants, les retraités sont nos amis, sortons les de la routine !". Bon c'est un mauvais point mineur hein... Mais si le film n'avait pas un tel succès, rien qu'en voyant l'affiche, je n'aurais JAMAIS mis les pieds dans cette salle de ciné !
Bref, si vous ne l'avez pas déjà vu, foncez dans vos salles de ciné !
PS : j'ai pris autant de plaisir à écrire cette critique qu'à regarder ce film !


Lien Allocine