LA_DAME_DE_FER_AFFICHE  affiche-la-dame-de-fer

Réalisé par Phyllida Lloyd
Avec Meryl Streep, Jim Broadbent, Susan Brown...
Genre : Historique

Résumé : Margaret Thatcher, première et unique femme Premier ministre du Royaume-Uni (de 1979 à 1990), autrefois capable de diriger le royaume d’une main de fer, vit désormais paisiblement sa retraite imposée à Londres. Agée de plus de 80 ans, elle est rattrapée par les souvenirs. De l’épicerie familiale à l’arrivée au 10 Downing Street, de succès en échecs politiques, de sacrifices consentis en trahisons subies, elle a exercé le pouvoir avec le soutien constant de son mari Denis aujourd’hui disparu, et a réussi à se faire respecter en abolissant toutes les barrières liées à son sexe et à son rang. Entre passé et présent, ce parcours intime est un nouveau combat pour cette femme aussi bien adulée que détestée.

Récompenses : Voir les 6 prix

Critiques presse : " (...) c'est avec une très grande justesse, une incroyable vérité, une profonde intelligence que Meryl Streep campe cette femme." Excessif

" "La Dame de fer" tente davantage de s'approcher de la vérité d'une femme plutôt que de celle d'une époque. Mais (...) le film se montre inégal. (...) Une chose, au moins, ne fera pas débat : l'interprétation époustouflante de Meryl Streep, stupéfiante dans cette composition." La Croix

" Meryl Streep est formidable (...) Mais elle joue aussi la Margareth Tatcher d'aujourd'hui, vieillissante et atteinte d'une maladie neurologique dégénérative. Ce qui minimise pour le spectateur attendri le caractère trempé dans l'acier de la femme politique." Elle

" "La Dame de fer" s'enferme dans le portrait solo, décrit le prix personnel à payer pour le pouvoir mais élude la note salée pour les Britanniques." Les Inrockuptibles


Mon Feedback
/!\ SPOIL


En tant que fan immense de Meryl Streep, il était temps que j'aille voir The Iron Lady au ciné ! C'est chose faite ("Yes we did it" comme dirait cette grande philosophe du 20e siècle, Dora). J'avoue que j'avais un peu peur que ce film soit trop marqué politiquement et que je décroche direct (un peu comme dans La Conquête)... Eh bien non, pari réussi pour Phyllida Lloyd ! Ce film n'est ni ennuyeux, ni trop politique.. A vrai dire, j'ai trouvé le dosage parfait ! La Dame de Fer c'est donc l'histoire de Margaret Thatcher, mais surtout la découverte du personnage emblématique à travers différentes périodes de sa vie. De son ascension jusqu'à sa chute, l'histoire est menée d'une main de maître à travers les émotions, les convictions, les doutes et le courage légendaire de la seule femme premier ministre du Royaume-Uni à ce jour.
La manière dont le scénario est ficelé ne vous laissera pas le temps de vous ennuyer une seconde... On nous présente d'abord la Thatcher actuelle, vieille et sénile, victime d'hallucinations et nostalgique de sa vie passée. Parallèlement, on suit son évolution rythmée par des souvenirs, des flashbacks. Tout y passe : sa vie de jeune fille épicière, son ascension au parti conservateur, sa vie de premier ministre, sa chute. Ce film c'est un peu "ses amis, ses amours, ses emmerdes". Et si pendant son "règne", le surnom de Dame de Fer lui allait si bien, on découvre en réalité une femme criblée de doutes, seule face à tous. Une belle leçon de courage et une manière différente de voir ce monstre de convictions. A travers ses souvenirs, la dame de fer est montrée comme une femme ne pensant qu'à son travail, qu'à son pays, au détriment de ses enfants et de son mari. On découvre en fait qu'elle voue un amour sans limite à son époux, Denis Thatcher et qu'elle regrette amèrementde ne pas avoir consacré plus de temps à ses enfants...
Tout ça c'est très beau, mais fallait quand même trouver THE ACTRESS capable d'interpréter un tel personnage. Je n'aurais vu personne d'autre que Meryl Streep capable d'endosser le rôle. Et elle le fait parfaitement, comme à son habitude... Madame Streep est connue pour avoir le don de savoir prendre n'importe quel accent, intonation etc... Dans The Iron Lady, c'est bluffant ! La diction est la même, la gestuelle est parfaite, tout y est, le personnage est là = du grand Meryl ! Aucune déception. D'ailleurs à ce propos, bravo au travail des maquilleurs, qui ne passaient pas moins de 2h par jour à transformer la jolie actrice en Madame Thatcher.
Les autres acteurs sont aussi très bon, ne volant pas la vedette au personnage principal. Mention spéciale a Jim Broadbent, qui est exquis en Denis Thatcher !
J'ai adoré les images et la façon dont on joue du rôle d'une femme dans un milieu d'hommes. Par exemple l'image prise de haut de toutes ces têtes d'hommes avec au milieu le chapeau bleu de miss Thatcher, est génial... !
La scène où elle donne sa démission est aussi superbe : elle qui a toujours été vêtue de bleu, elle passe en rouge cette fois-ci entre toutes ces personnes vêtues elles de bleu... J'aime le clin d'oeil que cette scène véhicule. Ce sont en général plein de petits détails du genre, qui me plaisent dans les films... !
J'écris cette critique avec plein de mélancolie et de compassion pour cette femme qui est désormais très seule dans sa nostalgie. Mon cerveau a complètement imprégné l'histoire, c'est un très beau film ! C'est simplement l'histoire vraie (et triste) d'une femme qui a redressé la situation de tout un pays, qui s'est toujours battue corps et âme et qui semble n'être plus rien désormais... Don't forget The Iron Lady folks !!!

"In politics if you want anything said, ask a man. If you want anything done, ask a woman." Margaret Thatcher.

Lien Allocine