Studio Review

10 avril 2014

Saving Mr. Banks (Dans l'ombre de Mary, 2014)

20130910185113!Saving_Mr

Réalisé par John Lee Hancock
Avec Tom Hanks, Emma Thompson, Paul Giamatti...
Genre : Biopic

Résumé : Lorsque les filles de Walt Disney le supplient d’adapter au cinéma leur livre préféré, “Mary Poppins”, celui-ci leur fait une promesse... qu’il mettra vingt ans à tenir ! 

Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation du roman, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne.

Critiques presse : "Dans l'ombre de Mary, est une fiction drôle, savoureuse, émouvante, haute en couleur. (...) On se régale : face à un Tom Hanks roublard, séducteur irrésistible, mais qui tombe là sur un os, Emma Thompson campe parfaitement la mégère en guerre contre le monde entier, y compris elle-même." Le Point

"(...) au-delà de ces libertés scénaristiques, "Dans l'ombre de Mary" offre une confrontation au sommet, souvent jubilatoire, qui parvient à faire hurler de rire ou tirer des larmes au spectateur. Un vrai parfum de légende... " Le Parisien

"Même s'il arrondit passablement les angles, le film donne un aperçu intéressant de la machine Disney vu de l'intérieur. Surtout, sous le sucre du mélo se loge une méditation sur le pouvoir de l'art, transcendée par la performance d'Emma Thompson qui se régale." TéléCinéObs


Mon Feedback
/!\
SPOIL
Et si on recommençait à bloguer doucement ? Après une absence Ô combien prolongée (boulot, soirées, sorties, voyages, amis, chérie, troooop cooool vie hein !), j'ai décidé de revenir petit à petit (bien que j'ai perdu tout mon lectorat, mais j'm'en bats un peu les steaks en fait PAN !). Et je signe mon retour avec un FEKIN' movie qui pète sa mère : SAVING MR BANKS.
Ca fait des mois que j'attendais ce film et DECEPTION AUCUNE ! Fan inconditionnelle de Mary Poppins, j'avais hâte de voir ce film soulevant les secrets de la plus célèbre des nounous... LA CLAQUE. On apprend bien des choses insoupçonnées et incroyables ! L'histoire de Mary Poppins raconte en fait l'histoire d'une vie, la vie, l'enfance de Pamela Travers (assez bouleversant). Encore plus fort (et c'est pour ça que je tiens à garder le titre original "Saving Mr Banks"), l'histoire ne raconte en aucun cas l'histoire de Mary Poppins mais celle d'un père, Mr Banks.
Le film est remarquablement bien ficelé, entre feedbacks, humour et tendresse.
Le casting fait mouche ! Tom Hanks en gros Disney amical et Emma Thompson en bonne anglaise coincée de la teuch' ! Ca match parfaitement !
Je me suis régalée devant ce film, et le conseille à tous es nostalgique de Mary Poppins et des chefs d'oeuvre Disney.
C'est promis, vous ne verrez jamais plus Mary Poppins de la même façon !

 


15 janvier 2014

Appelez moi Mamie Jacquotte ! Le plus beau pays du monde (2013)

le_plus_beau_pays_du_monde

Réalisé par Jacques Malaterre (et pas Malterre ! private joke)
Genre : Documentaire

Résumé : Montagnes aux neiges éternelles, canyons vertigineux, baies aux eaux limpides, majestueuses vallées, forêts aux arbres millénaires, grande barrière de corail… Les décors de la nature française, aussi spectaculaires que variés, nous subjuguent par leur beauté. Mais en dehors du plaisir manifeste qu’ils nous procurent que savons-nous d’eux ? Quelles vies les habitent ? Quelles sont les histoires qui les façonnent saison après saison ? Quels sont les secrets qu’ils peuvent nous livrer ? Imaginez le foisonnement des échanges et des services que se rendent les êtres vivants entre eux pour fabriquer cet équilibre qui nous enchante ! « Le plus beau pays du monde » va vous les montrer comme vous ne les avez jamais vus, dans une fantastique immersion au sein de l’univers animal qui nous entoure…


Mon Feedback
/!\
SPOIL

Oui, je suis assez fan de documentaires, encore plus quand ils sont animaliers (excepté la TV Réalité). Tu me vois le dimanche en pyj', aisselles goût ail et fines herbes devant les documentaires d'Ushuaïa Nature ? C'est un peu ça l'idée, oui !
On m'avait parlé en long, en large, en travers de ce docu comme étant une merveille... Bon je n'irai pas jusqu'à dire que c'est fabuleux, mais c'est pas trop mal !
J'ai passé un moment agréable même si c'est un peu long... Non bon ok, j'ai pas regardé jusqu'au bout ! Mais c'est bien hein... On a de belles images, une voix off suave, des bestiaires fabuleux... A tel point qu'on se demande si on se fout pas un peu de notre gueule ! Niais et romancé à l'extrême, je me suis interrogée plus d'une fois sur la crédibilité du docu. Alors non, je ne suis effectivement pas allée verifier si tel animal faisait vraiment telle action.
Un exemple ? Une "famille" d'oies (je ne sais pas si c'est vraiment une famille après tout), part migrer au sud. Jusque la, rien d'anormal. SAUF QUE, au détour d'une pause sur une aire d'autoroute (enfin sur un étang), la fille désobéissante et en rébellion (elle devait être en pleine crise d'ado), se perd. La famille, ingrate comme tout, repart sans remarquer l'absence de la sale gosse ! Au bout d'un moment, la maman s'en aperçoit (il était temps n'est ce pas !), et fait demi tour pour aller chercher sa fifille chérie qui fumait des pétards en douce derrière l'étang (non j'abuse pas !). Enfin bref, elle la retrouve, c'est beau, c'est l'instinct maternel, c'est la vie quoi... SAUF QUE JE NE SAIS PAS SI CA SE PASSE VRAIMENT COMME CA MERDE !
J'y ai cru sans y croire... Je n'ai pas voulu vérifier, de peur d'être déçue et de ne plus pouvoir avancer dans la vie...
Mais bref, le problème est que c'est TROOOOOOOOOP romancé quoi...
Autrement, je dois avouer que les images sont belles. Après le reste, n'a pas grand intérêt...

Lien Allocine


24 septembre 2013

Dexter, une série palpitante, un final au point mort...

dexter_final_season_8-1920x1080

Crée par James Manos JR
Avec Michael C. Hall, Jennifer Carpenter, Desmond Harrington, David Zayas...
Genre : Policier / Drame / Thriller
Nombre de saisons : 8 (96 épisodes)

Résumé : Brillant expert scientifique du service médico-légal de la police de Miami, Dexter Morgan est spécialisé dans l'analyse de prélèvements sanguins. Mais voilà, Dexter cache un terrible secret : il est également tueur en série. Un serial killer pas comme les autres, avec sa propre vision de la justice.

 

Aujourd'hui, article un peu spécial, puisque je vais parler d'une série... Euh non, de LA série : DEXTER MOTHER FUCKER ! En général je n'aime pas du tout les séries, je trouve que c'est toujours long à démarrer et que ça finit par se perdre et par devenir n'importe quoi au fil des saisons. C'était sans compter sur la série Dexter qui m'a complètement happée dès le premier épisode. Dès lors je devenais l'un de ces "Dexter-Addict", à l'affut du prochain épisode. En bonne groupie, j'attendais évidemment le lundi pour pécho les streamings américains (ceux qui regardent la série en français, exilez vous... loin très loin...) !
Je ne vais pas faire la revue saison par saison, allons juste à l'essentiel. Jusqu'à la 4ème saison c'était LA série parfaite. Il y avait tout ce qui avait forgé le personnage de Dexter : du sang, des intrigues oooouuuuffff, des crimes presque à chaque épisode.... Notre fil rouge était devenu la boite à lamelles de sang que Dexter cachait dans son climatiseur. Et puis les choses ont commencé à se gâter après la mort de Rita... La saison 5 c'est le signal d'alarme, comme pour te dire "attention, les prochaines saisons à venir vont être à chier". INUTILITÉ de la saison 5 et du personnage de Lumen.
Bon, GO saison 6 alors ! On se rapproche un peu plus de ce qu'était Dexter dans les premières saisons... Mais c'est toujours pas ça, sauf que... Ce qui viendra sauver le spectateur à la dérive sera sûrement le coup de théâtre du dernier épisode : Debra qui découvre qui est réellement son frère. Ils l'ont bien joué les salauds ! Ça t'oblige à mater la saison 7 parce que maintenant t'es dans le doute : MAIS QUE VA FAIRE DEBRAAAA ??!
Saison 7, c'est chiant mais vu qu'il y a eu un rebondissement dingue la saison d'avant, bah tu te dis que peut-être il se pourrait que... enfin... non en fait. Heureusement les scénaristes ont trouvé une nouvelle parade les filous ! Et pourquoi pas faire intervenir une bombasse blonde qui deviendrait la nouvelle chérie de Dexter ? Un personnage aussi noir que lui, mais tellement sensible... Un personnage que le spectateur detesterait aimer ? Suffisait de le demander ! Entrée en scène d'Hannah McKay (Yvonne Strahovski) ! Mais elle ne suffit pas à faire de cette saison quelque chose de fou, et on s'ennuie vite...
La saison 8, l'ultime saison, celle que j'attendais depuis longtemps ! QUELLE DÉCEPTION... C'est long ... Mais LLLOOOONNNGGGGG... Il faut attendre le 9e épisode pour que ça commence un peu, pour qu'il y ait un peu d'action ! Et puis ça redevient chiant... Et puis l'épisode 11 passe... Chiant aussi.. Et voilà, on y arrive... THE LAST. Moi je m'attendais à un retournement de situation de dingue j'avoue. Je m'étais monté plein de scénarii dans ma tête du style : Hannah est de mèche avec Elway (genre c'est une infiltrée depuis le début comme l'était Debra dans son nouveau job), et ils essayent de coincer Dexter depuis 2 saisons déjà. Ca aurait été HUGE ça non ? Ou alors Debra tue Dexter (mais c'est un peu con comme fin). Enfin bref, j'avais imaginé des fins dignes d'Usual Suspect ! Au final, en matant l'épisode je me suis dit "Debra va clamser, Dexter se suicider". Bon j'en ai 1 sur les 2 ! Debra est effectivement dead à cause du frangin, mais Dexter n'est pas mort le bougre ! Non, les scenaristes ont décidé de le faire devenir Charles Ingalls (comprendra qui a vu le dernier épisode). C'EST PAS FOU DU TOUT cette fin ! Moi je m'attendais à des retournements de situation, du sang, des larmes, de l'action ! RIEN DE TOUT CA...
Pourtant, une autre fin aurait pu voir le jour. Clyde Phillips, un de ses anciens showrunners (Showtime étant la chaîne de TV qui diffuse Dexter aux USA), avait imaginé cette fin : "Dans la toute dernière scène, Dexter se réveille. Tout le monde pense "Oh, c'était un rêve". Puis la caméra recule de plus en plus, et alors on réalise : "Non, ce n'est pas un rêve". Dexter ouvre ses yeux, il est sur la table d'exécution dans la prison de Floride. On s'apprête à lui faire son injection, il regarde derrière la vitre de la salle d'exécution. Tous les gens qu'il a tués sont là, y compris le Ice Truck Killer et le Trinty Killer (son frère Rudy), LaGuerta (il est responsable de son décès), Doakes (il peut être considéré comme responsable de son décès), Rita (il peut être considéré comme responsable de son décès), Lila."
"Tous les morts fameux, et aussi tous ceux qui ont été tués semaine après semaine : ils sont tous là. Voilà ce que je visualisais pour la fin de Dexter. Tout ce qu'on avait vus tout au long des huit saisons se produit pendant les quelques secondes qui séparent le début et la fin de l'exécution. Il voit littéralement défiler sa vie devant ses yeux au moment où il est sur le point de mourir. Je crois que ça aurait été une conclusion superbe, épique, très satisfaisante."


C'EST CAAAAA ! C'est cette fin qu'aon aurait du nous montrer ! Pas un bucheron qui vit seul au fin fond de l'Alabama... Je suis tristesse et déception. 
En tout cas, Dexter, ce n'est peut-être pas complètement terminé. En effet, les producteurs ne seraient pas contre un spin-off ! Mais sur qui ? Ce qui est certain c'est que ce ne sera pas sur Debra Morgan (pas à cause du fait qu'elle soit morte hein, juste que Jennifer Carpenter ne veut pas y participer). 
Des rumeurs circulent : Masuka ? Quinn ? Hannah McKay (ce serait cool). Pour le moment rien n'est fait, mais on espère évidemment ce spin-off !

En tout cas, j'ai trouvé la prestation des acteurs excellente. TOUS sans exception : Michael C Hall (Dexter), Jennifer Carpenter, Yvonne Strahovski, Desmond Harrington jusqu'à Darri Ingolfsson (Oliver Saxon) ! Le casting fut genial de A à Z...
Voilà, Dexter c'es fini... Je ne sais pas ce que je vais faire de mes lundis maintenant. J'ai bien tenté une nouvelle série (Orange is the New Black), mais ça m'a saoulé au bout du premier épisode.
Vous avez pas des idées ?

PAN !

31 août 2013

Jobs, pas mal mais pas abouti... (2013)

jOBS-130703

Réalisé par Josua Michael Stern
Avec Ashton Kutcher, Dermot Mulroney, Josh Gad...
Genre : Biopic

Résumé : Partout sur la Terre, Steve Jobs est célébré comme un créateur de génie dont les inventions ont révolutionné notre façon de vivre et de percevoir notre monde. Il est aussi connu comme l’un des chefs d’entreprise les plus charismatiques et les plus inspirants qui soient.
Mais qui connaît l’homme derrière l’icône ? Qui sait quel parcours humain se cache derrière la destinée de ce visionnaire d’exception ? De l’abandon de ses études universitaires au formidable succès de sa société, voici l’incroyable ascension de Steve Jobs, co-créateur d’Apple Inc., l'un des entrepreneurs les plus créatifs et respectés du XXIe siècle.

Critiques presse : "Loin du spectaculaire brio de Social network, cet académique "Jobs" réussit pourtant à captiver malgré ses défauts, grâce à une interprétation très correcte et un destin extraordinaire." Ecran Large

"Malheureusement, ce récit réalisé de façon linéaire glorifie un peu trop l’inventeur visionnaire de l’iPod, évinçant les aspects controversés du personnage." Le Parisien

"On n’ira pas jusqu’à dire que raconter la vie de Jobs était une mauvaise idée, mais la raconter comme ça, si (...) "Jobs" n’est qu’une balade paresseusement chapitrée dans la vie du grand homme." TéléCinéObs

Mon Feedback /!\ SPOIL

Bowdel, c'que tout le monde me gonfle à critiquer ce film ! Les cinéastes du dimanche tiennent tous le même discours "Ashton Kutcher est à côté de ses pompes, il est nul, le film ne montre rien de nouveau, par rapport à The Social Network qui est beaucoup plus élaboré etc....". La presse fait de même avec ses avis pointus là uniquement pour nous mettre de la poudre aux yeux avec leurs grands mots et leurs belles phrases préconstruites à l'avance. Bah vous êtes de sacrés baltrigues ! Nous ne sommes pas tous des fans inconditionnels d'Apple ou des génies de l'informatique. Pour ma part, je ne connaissais pas du tout la vie de Steve Jobs, bien que j'apprécie énormément les produits de sa marque.
Ce film m'a fait découvrir en toute simplicité qui était ce personnage atypique et comment il a monté son empire face à des requins assoiffés d'argent.

Ce film est pour tout public. Il est simple, il va à l'essentiel. Pas de description informatique méticuleuse devant faire l'objet d'un apprentissage d'au moins 3 ans avant. Le réalisateur n'a pas attendu 30 minutes avant de nous jeter dans son biopic : on y plonge dès les premières minutes. Rien de comparable à The Social Network donc, qui pour moi était un gros ramassis de codes et langage binaire dont -disons le clairement- la plupart des gens se foutent. Ici c'est clair, sans temps mort, on comprend l'acension lente et difficile de Jobs, son talent, et son ambition pour améliorer le quotidien des gens. C'EST TOUT en fait, il n'y a pas besoin d'aller chercher plus loin ! Avec ce film, on comprend parfaitement le but du bonhomme : il ne voulait pas forcément devenir milliardaire, juste inventer des produits informatiques capables de faciliter notre quotidien, et n'y est-il pas parfaitement arrivé ? Qui ne possède pas d'Iphone, de Macbook, d'iPod ou au moins un produit Apple ? Et gare à ceux qui osent dire "non moi je suis contre Apple, je n'ai aucun produit Apple", parce que les produits que vous avez, sont ceux qui ont tenté de concurrencer la pomme, donc de vulgaires copies. PASSONS.
Je pense que c'est le but du film non ? Faire comprendre aux gens ce que Steve Jobs a révolutionné dans le monde informatique. Pour moi, c'est réussi. Beaucoup dirons que ce film est un gros coup de pub pour Apple, mais en même temps, c'est un film hommage ! BREF, c'que vous pouvez être débiles les gens quand même...
Bon pour ce qui est d'Ashton Kutcher, je trouve qu'il excelle. HEIN ? QUOI ? Oui. J'ai entendu tout le monde dire qu'il était à la limite du ridicule. Je trouve qu'il a bossé comme un acharné rien que pour obtenir le son de la voix de Jobs, son intonation, sa démarche, ses gestes (son ttitude toujours fermée, sauf quand il parle d'Apple et négocie)... UN GRAND ACTEUR. J'ai adoré le voir évoluer de cette façon (quand on voit les films où il passe pour un crétin, c'est cool de le voir prendre du galon le p'tit !).
Le seul petit point noir c'est l'aboutissement. Le film s'arrête là où on voudrait en fait que ça commence (lorsqu'il a lancé l'iPod, l'iPhone etc). Malheureusement, le réalisateur s'est arrêté trop tôt
, et nous devrons attendre un autre film sur Jobs (prévu dans quelques mois parait-il), pour peut-être comprendre encore un peu plus le génie de ce type ! BAM.

Lien Allocine

17 août 2013

WWOUUUAAAAAAA PAN ! Monstres Academy (2013)

monstres-academy-affiche

Réalisé par Dan Scanlon
Avec les voix françaises de Catherine Deneuve, Eric Métayer, Jamel Debbouze, Malik Bentalha...
Genre : Animation

Résumé : Même quand il n’était qu’un tout petit monstre, Bob Razowski rêvait déjà de devenir une Terreur. Aujourd’hui, il est enfin en première année à la prestigieuse université Monstres Academy, où sont formées les meilleures Terreurs. Son plan de carrière bien préparé est pourtant menacé par sa rencontre avec James P. Sullivan, dit Sulli, un vrai crack qui a un don naturel pour Terrifier. Aveuglés par leur désir de se prouver l’un à l’autre qu’ils sont imbattables, tous deux finissent par se faire renvoyer de l’université. Pire encore : ils se rendent compte que s’ils veulent que les choses aient une chance de rentrer dans l’ordre, ils vont devoir travailler ensemble, et avec un petit groupe de monstres bizarres et mal assortis…

Critiques presse : "Si nos deux héros ont ainsi subi un petit lifting (...), ils n’ont en revanche rien perdu de leur efficacité. En l’absence de la petite Boo, caution émotion du premier film, "Monstres Academy" mise davantage sur l’humour et l’action (...)." Metro

"À travers les épreuves, les désillusions et les petits triomphes, l’espace utopique de l’université devient celui de l’expérience de la tolérance et de la fraternité, au risque d’une écriture schématique qui porte notre improbable tandem, prequel oblige, vers une cohabitation gagnée d’avance." Critikat.com

"L’habit reste cependant trop serré pour que cette énième apologie du doux freak, trop programmatique et à la limite du toc, parvienne à se transcender véritablement." Les Inrockuptibles

Mon Feedback /!\ SPOIL


Le petit "+" de mon boulot c'est avoir 2 places de cinéma gratos par semaine. Mais quel est son job ..... ? Bah vous ne saurez pas ! Et puis on s'en fout. Du coup, cette semaine j'avais le choix entre des films poucaves. C'est quoi le délire des films futuristes en ce moment ? Pacific Rim, Elysium... C'est d'la merde, c'est clair comme ça ? Sinon j'aurais pu aller voir Percy Jackson... Un pseudo Harry Potter raté avec des dieux grecs. POUCAVE.
Sinon il y a les films français niais, qui ne laisseront aucun souvenir impérissable à quiconque : Le Grand Méchant Loup et Les Beaux Jours... Font chier en ce moment avec leurs merdes françaises qui ne racontent rien.. J'ai les même histoires dans ma famille t'sais !
Insaisissables c'est fait, Lone Ranger c'est vu... Moi Moche et Méchant 2 ? NAN, c'est pour les baby. Monstres Academy ? Hmmmm... J'avais bien aimé Monstres & Cie... Ouais allez, on va voir ce que ça donne, après tout c'est gratuit hein !
C'est pour les gosses hein... Mais je suis déçue. Je m'attendais à un film plus fou, à l'image du premier. Là, c'est sympa, c'est mignon, mais on a vite fait de s'emmerder. Disons que c'est un peu long pour ce que c'est ! J'ai quand même ri et je dois bien avouer que l'image de synthèse est magnifique. Ouep, j'ai été impressionnée par ça en fait.
Après le Bob Razowski il est énervant. J'avais envie de lui foutre des tartes dans sa p'tite gueule verte.
BREF. Ne vous attendez pas à quelque chose de fouuuuu ! C'est avant tout un film pour enfants, et pour baby même !

Lien Allocine

 


15 août 2013

C'pas décapant, c'est sympa mais bon. Joséphine (2013)

21002612_20130502103303943

Réalisé par Agnes Obadia
Avec Marilou Berry, Bérengère Krief, Mehdi Nebbou...
Genre : Comédie

Résumé : Joséphine, 29 ans trois-quart, obnubilée par la taille de ses fesses, source de tous ses problèmes, n’a toujours pas trouvé l’homme de ses rêves non-fumeur-bon-cuisinier-qui-aime-les-chats-et-qui-veut-plein-d’enfants. Sa seule consolation, c’est qu’elle vit avec Brad Pitt… consolation de courte durée puisque c’est son chat. Quand sa soeur lui annonce son mariage, c’est la goutte d’eau qui fait déborder la tasse à café. Elle s’invente alors une histoire d’amour avec un riche chirurgien brésilien qui lui a demandé sa main et l’emmène vivre au bout du monde. Facile à dire… Ce (petit) mensonge va l’entraîner dans un tourbillon d’aventures.

Critiques presse : "La réalisation répond aux codes des comédies romantiques à la française et le scénario, s’il ne redouble pas d’originalité, est bien mené et plutôt drôle." Elle

"Prenez une BD française girly à succès, ajoutez une pincée de Bridget Jones, une lichette de jeunes acteurs talentueux relegués à des seconds rôles inexistants et vous aurez une comédie qui plaira aux jeunes filles en fleurs pas trop exigeantes. On attendait mieux. " Ecran Large

"Qu'elles s'appellent Romaine, Roudoudou ou Joséphine, elles errent sous l'œil sarcastique mais tendre d'Agnès Obadia. Son humour fait ici moins merveille, la faute à un scénario convenu." Les Fiches du Cinéma


Mon Feedback /!\ SPOIL


Marilou Berry j'aime. Bérengère Krief j'aime. Les BD de Bagieu j'aime bien (même si c'est assez prout-prout). Joséphine c'est un peu poucave par contre. La bande annonce est folle, nous annonce (comme son nom l'indique hein) des scènes à l'humour pinçant et nous promet un film très sympathique, où l'on ressortirait de la salle avec le sourire. Mouais.
Bah les scène drôles de la BA, sont les seules du film.
Joséphine colle parfaitement à l'image de la BD initiale : c'est NIAIS et c'est surtout long... L'histoire a pourtant du potentiel, mais au bout d'un moment je me souviens avoir baillé et avoir eu envie de me barrer. On ne rigole pas à gorge déployée, on sourit, ni plus ni moins.
J'ai trouvé Marilou Berry bien en dessous de ce qu'elle fait d'habitude (bon elle n'a jamais de GRAND rôle hyper dramatique hein... mais dans ce genre de petite comédie elle excèle d'habitude). C'est surjoué, c'est mal joué, ça en devient énervant. J'ai préféré Bérengère Krief qui amène, avec son attitude toujours très désinvolte, une note de "AAAHHHHHHHHH...." fraicheur !
Rien d'extraordinaire pour cette petite comédie qui ravira néanmoins les fans de la BD (ou les décevra, après tout...) !

Lien Allocine

 

08 août 2013

Lone Ranger, trop d'histoires dans l'histoire ! (2013)

LONE+RANGER

Réalisé par Gore Verbinski
Avec Johnny Depp, Armie Hammer, Helena Bonham Carter...
Genre : Aventure, Western

Résumé : Tonto, le guerrier indien, raconte comment John Reid, un ancien défenseur de la loi, est devenu un justicier légendaire. Ces deux héros à part vont devoir apprendre à faire équipe pour affronter le pire de la cupidité et de la corruption. Le tandem fait des étincelles et entraîne le public dans un tourbillon de surprises et d’humour.

Critiques presse : "On n'avait pas vu s'opérer un tel équilibre entre comédie et western depuis "Retour vers le futur III". Mais c'est grâce à sa mise en scène exemplaire que "Lone Ranger" s'impose comme un divertissement haut de gamme." Mad Movie

"L’équipe de "Pirates des Caraïbes" se retrouve pour un western divertissant et malicieux qui rend hommage de belle manière aux maîtres d’un genre boudé par Hollywood." La Croix

"(...) Toujours déguisé comme un jour de Halloween, Johnny Depp continue de faire le zouave (...). Certes, on en prend plein les yeux (...), mais on ne sait plus de quoi on par le au milieu d'une succession quasi hystérique de cascades surréalistes." Le Journal du Dimanche

"(...) des Caraïbes au Texas et des pirates aux Indiens, la distance est en réalité si faible qu'elle tient du trop proche voisinage." Le Monde


Mon Feedback /!\ SPOIL

Bon, faut arrêter là. J'avais hâte depuis des semaines que ce film sorte. Finalement, c'est un peu du pipi de chat. Pourquoi ?
Première raison : Johnny Depp. C'pas parce que c'est un grand acteur que tous les rôles lui vont. Un mec avec des mains sécateurs ok ; un pirate marginal, ok. Un chapelier fou, je dis oui ! Et j'en passe... Là pour le coup il est ridicule en indien exilé. Il a ni la gueule d'un indien, ni les attitudes, ni la façon de parler... Ca fait grosse imposture au milieu de (ce qui semble) vrais indiens. En fait, on s'demande vraiment ce qu'il fout là, ça fait grosse rature au milieu du far west.
Deuxièmement : l'histoire est compliquée. Trop de personnages et d'histoires entremêlées. L'histoire du méchant, l'histoire de son frère, l'histoire du héros, l'histoire de l'indien... Tout ça pour rassembler une histoire commune (mais t'y comprends quand même rien). Disney c'pas pour les gosses normalement ? C'est sensé être simple nop ? Ma foi...
Bon l'autre imposture c'est la tronche de Mme Burton à l'affiche, parce que dans le film tu la vois seulement quelques minutes. Mais ça fait vendre, que voulez vous...
En tout cas, c'est long pour ce que c'est, oui MAIS.
C'est drôle et certaines situations sont complètement improbables (genre les lapins carnivores ou le cheval qui monte dans les arbres). Pour ces petits moments qui nous font rire, ça vaut quand même le coup d'y jeter un oeil ! Mais pas de quoi fouetter ma tante avec des lilas (oui je viens de l'inventer et j'aime).
Johnny, ta retraite t'y songes mon grand ?

Lien Allocine

07 août 2013

Insaisissables, y'a que les américains pour te faire gober un truc pareil ! (2013)

Insaisissables-affiche

Réalisé par Louis Leterrier
Avec Jesse Eisenberg, Mark Ruffalo, Woody Harrelson, Morgan Freeman, Mélanie Laurent, José Garcia...
Genre : Aventure

Résumé : « Les Quatre Cavaliers », un groupe de brillants magiciens et illusionnistes, viennent de donner deux spectacles de magie époustouflants : le premier en braquant une banque sur un autre continent, le deuxième en transférant la fortune d’un banquier véreux sur les comptes en banque du public. Deux agents spéciaux du FBI et d’Interpol sont déterminés à les arrêter avant qu’ils ne mettent à exécution leur promesse de réaliser des braquages encore plus audacieux. Ils font appel à Thaddeus, spécialiste reconnu pour expliquer les tours de magie les plus sophistiqués. Alors que la pression s’intensifie, et que le monde entier attend le spectaculaire tour final des Cavaliers, la course contre la montre commence.

Critiques presse : "A l’image d’un tour de magie, "Insaisissables" est un pur divertissement qui n’existe et n’est construit que pour faire plaisir à son public. Mission archi remplie par Leterrier et son très séduisant casting." Ecran Large

"(...), ces tentatives d’illusion tournent rapidement à l’échec en écartant justement ce qui pourrait épaissir le fil conducteur du film et maintenir son intérêt, à savoir la question inévitable du « pourquoi » et du « comment » censés guider les actions de notre quatuor." Critikat.com

"Louis Leterrier n'est pas Christopher Nolan encore moins David Mamet. Sa mise en scène (...) flirte avec le mauvais goût et le scénario qu'elle illustre peine à rivaliser avec celui de classiques comme "Le Limier" (...) ou "L'arnaque" (...)." TF1 News

Mon Feedback /!\ SPOIL
YEP, je reviens après presque 2 mois d'absence (le succès que voulez vous) avec une film complètement pas du tout réaliste ! Quand hier on m'a glissé rapidement "on va au ciné voir Insaisissable ?", honnêtement je ne savais pas du tout à quoi m'attendre (je ne connaissais ni le synopsis, ni le casting, ni le pop corn que je pensais sucré qui était en fait salé). J'y allais à l'aveugle (un peu con pour voir un film hein).
Bref, on va dire que le film se décompose en 3 parties : une WOUUUAOUUUU. Une AAAAHHHH. Et une ZZzzZzZZzZZzzz....
Ca commence fort, très fort avec des explosions magiques à droite, à gauche BAAMMM PAAAN BIM WOUUAAA HAAAANNNN AHAHAHAH POUUUMMM ! Plutôt très cool... très très cool l'idée que 4 magiciens jouent les robins des bois et profitent de leurs tours de passe passe pour se faire justice. L'idée j'aime ! Ca change des habituels blockbusters americano ! La petite touche +++ c'est l'apparition de José Garcia en début de film. Et les frenchies sont là car on découvre, dans la deuxième partie, Mélanie Laurent toujours aussi joyeuse et souriante (oui oui c'est bien de l'ironie soyons d'accord).
Parlons en de cette deuxième partie : c'est pas mal... Mais on commence à se dire "c'est vraiment du gros film américain !" (bon même si le réalisateur est français !). Le FBI s'emmele (OUI LE FBI EST PARTOUUUUUT !). Toujours des tours de magie, des petites intrigues mais quand même ça commence à devenir un peu nawak (rien de méchant comparé au final). La troisième partie c'est de la diarhée cérébrale made in USA. Ne cherchez pas, il n'y a qu'eux pour vous pondre des explications aussi farfelues. Bah oui, on apprend que le mec du FBI est dans le coup, parce que son père est mort, blablabla... Dans ce genre de situation tu fais "aaaahhh ok... mais pourquoi ci alors et pourquoi ça ?" (en gros c'pas très bien ficellé). Après, t'auras toujours un pote qui te dira "MAIS JE LE SAVAIS DEPUIS LE DEBUT !!!!" et qui te donne sa version du truc... Une vision assez personnelle souvent et très psy : "non mais tu comprends pas parce que c'est un film psychologiiiique quoi"... Tout le monde a cet ami dans son entourage, hein ?
Bref, tout ça pour dire que Insaisissables c'est pas mal jusqu'a un certain moment. L'idée est cool, le final poucave, mais vous passerez un agréable moment, c'est ce qu'il faut retenir ! ALACAZAM ! *POUF* (disparue !).

Lien Allocine



 

18 juin 2013

Musée des Miniatures et du Cinéma, un (mini) must pour les fans de ciné !

Yop ! Article un peu différent today, j'ai envie de varier. Dimanche aprem' j'ai eu envie de me faire le Musée des Miniatures et du Cinéma à Lyon. Kézako hein ? Le site dit (ouais pas envie de me creuser la tête là) que c'est une exposition unique en Europe permettant de tout comprendre sur les techniques des effets spéciaux du cinéma. Ce parcours pédagogique illustré par plus de 300 objets originaux de tournages révèle la magie des plus grands studios de cinéma actuels. Wouuuaaaahhhhh ça vend du rêve hein ?

MMC-LYON-Vue-arrière1

6€ l'entrée c'est quand même pas donné pour les étudiants (que je ne suis plus, m'enfin, j'ai toujours une carte qui traine sur moi ! PAS BIEENNNNNN).
BREF. La visite commence sur les vrais décors reconstitués du film Le Parfum de Tom Tykwer. En tout, si je ne me trompe pas, il y a 5 décors du film représentés à l'identique. Nous sommes au "rdc" du musée, comme dans une petite galerie un peu sombre. Une musique quelque peu glaçante joue dans les hauts parleurs, c'est parti : on est plongé dans l'univers du film.

Capture d’écran 2013-06-18 à 08 

On monte à l'étage et c'est là que tu commences vraiment à te régaler ! Il y en a partout ! Costumes, masques, robots, objets... Je ne savais plus où donner de la tête entre la reproduction du train de Hugo Cabret, le gros Gremlins, les casques de gladiateurs et autres masques de Batman et Vendetta... Il y a même la fameuse baguette du premier opus d'Harry Potter qui, d'après la description, fonctionne parfaitement !
Au fond de la premier salle, un grand rideau noir cache une nouvelle pièce "déconseillée aux enfants". En effet... Dans cette pièce tu trouveras des pieds arrachées, des mains bouffées par des bestioles, des masques d'Alien, beaucoup d'X-Files (TROP d'X-FILES !!!) et un mur d'armes actuelles et futuristes.

Capture d’écran 2013-06-18 à 08
Pour la petite histoire du masque d'Alien Resurrection : C'est une tête animatronique télécommandée du nouveau-né Alien, fabriquée par Amalgamated Dynamics Inc. La tête contenait des dizaines de servomoteurs et mécanismes qui animaient la peau en silicone. Elle a été filmée en plan rapprochée pour le face à face entre Sigourney Weaver et l'Alien (lequel mesurait plus de 2,40 mètres).

En continunant ma visite et en montant au 2ème étage, j'ai pu admirer une petite collections d'objets qui paraissent complètement banals, mais qui ont leur importance dans un film. Un exemple ? Cet article de journal fictif, tout bête mais qui a pourtant son rôle dans le film Seul Au Monde.

pfezhoto

La description dit : "Une" de journal réalisée pour la scène où le héros (Tom Hanks) revient à la civilisation.

Tout au long de la visite, des écrans un peu partout montrant différents effets spéciaux (comment on construit des décors, comment les masques sont fabriqués etc...). Des panneaux géants ornent aussi les murs avec diverses explications quant aux fonds verts utilisés pour les effets, les procédés de story board et scénarii etc...).
Dans un couloir (et là je suis deg de ne pas avoir pris de photo), un mur porte les moulages de visages de différents acteurs (Angelina Jolie, Nicholson, Nicolas Cage, Sandra Bullock etc...).
La visite se termine sur les miniatures (un monde miniature, magnifique, qui te transporte au fil des époques !), mais ça n'a plus grand chose à voir avec le ciné.. Peu importe, j'ai adoré !

Allez, pour toi, voici quelques pièces du musée :

Capture d’écran 2013-06-18 à 08
Les masques de Batman et V

Capture d’écran 2013-06-18 à 08
Les Gremlins 2 : (Gremlin) Marionnette originale du principal Gremlin du film. La créature a été conçue par Rick Baker à partir du design imaginé par Chris Wallas pour le premier film. Les bras étaient animés par des tiges, tandis que les yeux et les oreilles étaient télécommandés. La bouche était manipulée à la main par un technicien.
Gizmo : Marionnette originale de la créature Gizmo. La créature a été conçue par Rick Baker à partir du design imaginé par Chris Wallas pour le premier film.Le corps a été fabriqué pour rester dans cette position, tandis que les yeux étaient animés par des mécanismes actionnés à distance à l'aide de câbles. Plusieurs marionnettes ont été fabriquées pour ce personnage.

photfrgerdgo
Les Dents de la Mer 2 : Requin miniature doté de nageoires articulées et utilisé pour les scènes qui ne pouvaient pas êtres filmées avec le requin mécanique grandeur nature. La peau en mousse de latex présente une dégradation due au vieillissement naturel du matériau.

ET ENFINNNNN LE MEILLEUR POUR LA FIN, MON PREFERE !

phdfdsoto
TOUS A L'HIPPOPOTAMOUUUUUTH !!!!!!! (RRRrrr)

13 juin 2013

Max : super Joey, super film, super tout... (2012)

MAX-Affiche-France

Réalisé par Stéphanie Murat
Avec Mathilde Seigner, JoeyStarr, Jean-Pierre Marielle, Shana Castera...
Genre : Comédie

Résumé : Max a 6 ans. Elle vit avec son père Toni, un petit voyou au grand cœur. Pour Noël, Max décide de lui offrir Rose, une fille de joie rencontrée dans la rue et qu’elle a prise en affection. Malgré la situation compliquée, Toni va avoir du mal à refuser le « cadeau » de sa fille et devoir cohabiter avec Rose.

Critique presse : "Le travail de Stéphanie Murat, notamment dans la photographie et la mise en scène, pour restituer une ambiance nocturne de conte de saison, est sûrement plaisant à découvrir mais il sent trop le labeur, l'effort collectif pour faire exister un pitch minimaliste." aVoir-aLire.com

"Malgré un trio d'acteurs plein de bonnes intentions et quelques scènes réussies, le film peine à prendre vraiment son envol, laissant une impression d'inachevé." TéléCinéObs

"Une enfant veut reconstituer une famille et du bonheur : sous le règne de ce pitch, "Max" ne tente jamais de se rebeller et joue en bon petit soldat le passe-plat entre Mathilde Seigner et JoeyStarr." Les Fiches du Cinéma


Mon Feedback /!\ SPOIL

Dans la même veine que Du Vent Dans Mes Mollets, voici Max, une comédie choupinette mais pas niaise (en même temps il y a JoeyStarr hein !)
J'ai tout aimé dans ce film : les acteurs, les personnages, le ton employé, l'histoire...
JoeyStarr ne finit plus de me surprendre : c'est un super acteur, oui oui oui !
L'histoire est un peu idiote à y regarder de plus près. Sérieux, tu ramènerais une pute prostituée pour qu'elle (oui 'il' hein, tout dépend si tu la pécho au bois de Boulogne) tienne compagnie à ton père ? Mouais... remarque... Enfin, tout ça est TRES bien mené par la petite Shana Castera. J'ai également pas mal ri (non ok, "rire" c'est un grand mot... on va dire "sourire"
) devant le ton complètement insolent de Seigner et JoeyStarr. Le duo fonctionne bien et ça c'est bueno !
La bonne surprise c'est le vieux Marielle attachant et drôle. Il vient pimenter cette comédie déjà bien épicée avec délicatesse.
Si t'as envie d'un peu de fraicheur au mieu des Oblivion, Gatsby et autre After Earth (toujours le même genre de film poucave, ça pue), c'est le film qu'il faut mater ! Alors alors alors alors ..???!!???!?

Lien Allocine